L’eau à la bouche

L’eau à la bouche

Jeudi 6 février, à 14h et à 18h, nous vous proposons de venir assister à la présentation de notre prochain projet de création, Un Oeil Une Oreille. Cela se passera sous la Halle de Cestas, à l’invitation du Festival Méli-Mélo. Vous pourrez voir deux extraits en chantier du spectacle, et nous partagerons avec vous nos envies. On espère vous y rencontrer nombreux. Afin de vous mettre en appétit, voici un petit récit de nos dernières expérimentations.

Tout s’est d’abord agité dans la tête de François, à Lomé, pendant que nous travaillions sur La Fortune de Jeanne. Déjà, nous pensions à l’après. Nous avons fait le choix d’écouter nos envies. Et nos envies étaient les suivantes : retrouver nos amis khmers de la Compagnie Kok Thlok et leur proposer un projet à construire main dans la main ; se libérer de toutes les traditions que nous avions explorées pour donner naissance à un spectacle plus personnel ; fabriquer des marionnettes originales ; travailler avec l’ombre et la lumière, le cuir et le papier ; inventer une histoire nouvelle, sortie de notre imaginaire.

François s’est installé à la barre et j’ai pris le rôle du matelot, vite rejoint par Fanny pour inventer un l’espace, Kalima et Luc pour rêver un univers musical, et puis Aurélie pour tenir la barre avec François en cas de houle. Mais, pour que hisser les voiler, il fallait embarquer nos jumeaux au Cambodge : Maître Hoen, Komphéak et leurs conseils, les mains de Koïba, la voix de Malis et les sons de Ka.

Nous les avons rejoint à Phnom Penh en octobre, et c’est tous ensemble que nous avons froissé le papier, sculpté le cuir et fait sonné les tambours. Trois semaines de partage, où le spectacle a commencé à se dessiner.

Retour en France, et, à nouveau, l’absence. Qu’à cela ne tienne ! À chacun d’explorer de son côté.

La semaine dernière, à la Grange, c’est l’équipe française qui s’est réunie. François nous a donné le cap, Kali et Luc ont disposé sur la scène tout plein d’instruments, Aurélie et moi nous sommes échauffé les mains et avons commencé à manipuler le cuir et le papier. L’objectif : imaginer deux moments du spectacle, avec la liberté la plus grande possible. Alors nous avons cherché la bonne lumière, le bon son, le bon papier, le bon mouvement et surtout, la bonne écoute. Être ensemble sur scène est toujours le secret.

Nous nous somme sentis libres, et heureux d’être sur le départ de ce nouveau voyage. À la fin de la semaine, nous avions entre nos mains deux belles scènes, très différentes l’une de l’autre, et qui nous montrent l’étendue des possibles. Nous sommes en appétit.

Et nous avons déjà besoin de partager. Nous l’avons fait avec nos collègues de l’Aurore et des 3â le vendredi soir : leur regard nous a aidé à aller un peu plus loin, à trouver plus de justesse. Nous partagerons avec des spectateurs le 6 février, et nous savons déjà qu’ils souffleront du vent dans les voiles. Et puis, nous nous filmerons, pour pouvoir envoyer toutes ces images au Cambodge.

Et puis après ? On rangera tout ça dans nos têtes et on reprendra le bâton du pèlerin, en quête de partenaires pour nous accompagner dans ce long voyage. S’ils sont nombreux à partager notre enthousiasme, nous irons à Phnom Penh cet automne, puis nos amis khmers seront chez nous pour fêter le début de l’année 2015, avant de rencontrer le public à partir du mois de février. Nous en avons l’eau à la bouche … Ce mois-ci, vous pourrez aussi (re)voir La Fortune de Jeanne, toujours dans le cadre du Festival Méli-Mélo, sous la halle de Cestas, le dimanche 9 février à 11h.

Et aussi faire un tour au Cambodge, en venant (re)découvrir Sa Majesté Croûte-de-Riz à Saint-Louis-de-Montferrand (salle Sainte Barbe), le mercredi 12 février à 15h.

Bref, un petit échauffement avant les 16 représentations du mois de mars !

PS : Voici une courte vidéo de notre laboratoire à Phnom Penh. Si vous venez le 6 à Méli-Mélo, vous verrez que nous avons bien avancé …

1 Comment

  1. Merci pour ce doux voyage en apesanteur entre ombre et lumière…

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.