« La Fortune » à Aurillac

« La Fortune » à Aurillac

Lundi, nous chargeons le camion, et nous partons pour le Festival d’Aurillac. Nous y jouerons La Fortune de Jeanne tous les matins à 11h, du 21 au 24 août à la Cour de Noailles, dans le cadre du Collectif Aquitaine réunissant 13 compagnies de notre région. Et, bien entendu, on compte sur vous pour faire circuler l’information !

Cela fait déjà 6 semaines que je n’ai ni joué ni répété. 2 ans que ça ne m’était pas arrivé. Mais il faut bien ça pour atterrir de cette grande aventure des Histoires spectaculaires. Repos, lecture, Festival VivaCité à La Réole, vacances …

La dernière représentation de La Fortune a eu lieu le 2 juillet à la maison de quartier du Tauzin, pour les enfants des services de pédopsychiatrie de l’Hôpital Charles Perrens. Si nous n’avons pas retrouvé toute la magie de la représentation à la Grange, les « au revoir » à ces enfants, que nous connaissons depuis deux ans, ont été particulièrement émouvants …

Et puis, nous nous sommes mis à penser à la suite. Préparer le Festival d’Aurillac et celui de Charleville Mézière (où, en plus de La Fortune, nous reprendrons Oubliée). Organiser les représentations de la saison prochaine, qui s’annoncent assez nombreuses, notamment pour Croûte-de-Riz et La Fortune de Jeanne. Se projeter dans les projets à venir : le spectacle de rue de notre collègue Aurore, créé en partenariat avec la compagnie Bougrelas, et qui verra le jour au printemps prochain sous le beau titre Gluten Boob, tournée d’adieu. Et puis un nouveau projet de marionnettes en partenariat avec la Kok Thlok, la compagnie que nous avons rencontrée au Cambodge et avec qui nous avons travaillé sur Sa Majesté Croûte-de-Riz. S’il y en a qui nous manquent, ce sont bien les artistes de Kok Thlok ! Ce nouveau spectacle s’appellera Un œil, une oreille. Nous repartons d’ailleurs à Phnom Penh dès le mois d’octobre pour préparer tout ça ! On vous racontera …

Alors voilà, l’année prochaine s’annonce beaucoup plus remplie que nous le pensions, et nous en sommes ravis.

Pour l’instant, nous allons retrouver l’ambiance toute particulière du Festival d’Aurillac, nous allons coller les toutes nouvelles affiches fabriquées par Yan sur des morceaux de cartons, nous allons enchaîner les montages et les démontages, nous allons faire passer le chapeau dans l’assistance, et nous allons surtout retrouver Jeanne et Mauricette, l’Oiseau de la Chance et Ogoa. Nous allons raviver nos souvenirs du Togo et de la Maison de la Marionnettes, la bons plats d’Essé, la chaleur de Lomé, les Togolaises marchant avec grâce dans les rues poussiéreuses avec leurs lourds fardeaux sur la tête, la musique joyeuse et enivrante de Gbalavé … Avec tout ça, nous espérons bien faire fortune !

En cadeau spécial, pour raviver vos souvenirs, vous donner envie, ou vous aider à nous faire une peu de publicité ( ! ), voilà la courte vidéo de présentation du spectacle.

Toyo, toyo !

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.