« On est ensemble »

« On est ensemble »

C’est devenu notre cri de ralliement, importé tout droit du Togo. Une façon de dire que nous sommes réunis dans toutes les circonstances. Alors, hier, pour la première de la Fortune de Jeanne, nous étions, Simon, Fred, moi, et un vrai public d’enfants, « ensemble » autour de Jeanne, pleins de nos souvenirs très chauds du Togo et de notre trac euphorisant. Avec, bien sûr, l’esprit farceur de Danaye qui est venu chatouiller quelques unes de nos marionnettes par-ci par-là dans le but d’emmêler nos fils. Et ça n’a pas loupé!

Mardi 14 juin – Réveil à 5h du matin pour montage à 7h30 à Canéjan. La directrice de l’école du Cassiot et Alexis le technicien du Centre Culturel Simone Signoret sont là pour nous accueillir chaleureusement, malgré la température très fraîche. Car oui, on a insisté pour jouer dehors, sans jamais se douter qu’un 14 mai, il ferait seulement 14°C à l’extérieur le matin. Mais nous avons trouvé un petit coin très agréable, sous les arbres, et même si l’humidité ici renforce encore l’impression de froid, nous sommes ravis de faire cette première « à la Togolaise ». Les premiers enfants arrivent à l’école pendant le montage, ils commentent tout ce que nous faisons car ils savent ce qui les attend : nous les avons rencontrés en janvier, et ils nous ont envoyé des commentaires sur le blog. Beaucoup attendent Jeanne et Mauricette la minette. On fait un petit tour à l’intérieur pour profiter de l’accueil chaleureux des employés du Centre Culturel, à défaut de chauffage, qui a été coupé il y a un mois. C’est pareil à l’école; au moins, les enfants n’auront pas de choc thermique.

10h30 : c’est parti. Fin de la récré, on installe nos premiers spectateurs sous les nuages. Coup d’envoi, premier accident : Fred démêle les fils efficacement. Sensations étranges : on a répété seulement en salle, du coup on est un peu perdu par le son qui s’éparpille et parfois on parle trop fort, parfois pas assez. Première surprise : « Elle est belle cette femme, hein? » Réponse unanime des enfants : « Non! » Et alors, elle est pas belle ma marionnette? La suite se déroule sans grand incident technique. Un chien qui aboie, un petit groupe qui participe un peu trop. Fin de la représentation. C’est loin d’être un désastre pour une première. Les retours sont enthousiastes, affaire à suivre dans l’après-midi pour la deuxième représentation.

14h : rebelote. C’est reparti pour 50 minutes. Les fils s’emmêlent encore plus. Un temps plus long de démêlage, mais bon c’est quand même parti. L’énergie est bonne. « Elle est belle cette femme, hein? Hein? Hein? » Réponse unanime : « Non ». Bon, va falloir s’y habituer alors. Quelques rayons de soleil traversent les nuages, un avion passe pendant la séquence du voyage autour du monde, des enfants nous jettent des sacs plastiques. Bon, c’est une bonne leçon : on ne lancera plus de sacs plastiques sur le public pendant le spectacle, parce que ça revient sur nous. Nous qui avions peur du vent… il valait mieux se méfier des enfants.

Après un bord de scène, un atelier, un démontage-remontage dans la salle car la météo pour le lendemain est catastrophique, nous reprenons enfin la route et trouvons un troquet pour trinquer à Jeanne! Ca va le faire ce spectacle, ça va même sacrément le faire!

15 mai : 15 h. La salle du Centre culturel est parfaitement remaniée pour accueillir notre première en intérieur. « La Fortune de Jeanne » va se jouer devant celle qui l’a inspirée, la maman française qui est en train d’adopter la petite Jeanne au Bénin. Nous sommes fébriles, émus, ravis. Mais à 15h10 l’intéressée n’est toujours pas là et nous commençons le spectacle un peu déçus. On trouve nos marques en intérieur. L’essai semble concluant. Encore des retours enthousiastes. Faut croire que le spectacle donne la pêche. Tiens, qui est dans la salle? Mais la future maman de Jeanne, arrivée avec un quart d’heure de retard. Pas fâchés de la retrouver ici, on lui rejoue le début.

La journée se termine par un petit goûter-anniversaire improvisé-préparé par les gens du Centre pour Fred.Et le lendemain, c’est la tournée des écoles pour recueillir les impressions de nos spectateurs de la toute première.

Beaucoup de positif (on sait par expérience que le négatif arrive toujours plus tard) qui va nous propulser jusqu’à la fin de l’été pour une trentaine de dates! Vive Jeanne et bonne fortune à elle (et nous en passant)!

2 Comments

  1. Bravo François, Frédéric et Simon et encore merci pour ce partage qui fut des plus intéressants jusqu’à ce retour (écrit ci-dessus). Quel parcours plein de couleurs, de découvertes et que d’émotions ! Quelle énergie dépensée lors de votre spectacle. Merci pour tout, les enfants et moi-même avons été ravis de ces échanges et enchantés par votre spectacle où se mêlaient aventure, humour, culture, morale, sentiment, couleur, musique…
    Et avec Mauricette la minette qui nous a suggéré quelques effluves il y a même eu les odeurs ;)
    Bonne continuation à vous et mille mercis
    Edith et ses élèves

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.